Treize petites enveloppes bleues et la dernière petite enveloppe bleue – Maureen Johnson

#L’étédes20défis/2017

Défi n°17 – Lire un livre qui vous permettrait de finir une série

J’ai enfin lu la suite de 13 petites enveloppes bleues et j’en suis très heureuse. Heureuse parce que la suite ne m’a pas déçu, heureuse de savoir ce qui est arrivé ensuite à Ginny, heureuse de savoir que toutes les lettres ne se sont pas perdues bref heureuse de lire La dernière petite enveloppe bleue.

Parlons d’abord du tome 1:

Ginny est une jeune américaine avec une vie plutôt rangée. Du jour au lendemain, elle reçoit un message de sa tante Peg qu’elle adorait mais qui vient de décéder… Elle lui a laissé treize petites enveloppes qui sans le savoir vont la faire voyager à travers l’Europe. Elle va partir avec juste un sac à dos, quelques affaires de rechange et les petites enveloppes bleues pour la guider…

J’aime beaucoup de choses dans ce roman, il figure dans mes romans préférés alors il sera difficile de vous faire part de tout ce que j’aime mais on peut essayer. Déjà le premier point et pas des moindres, c’est l’auteur. J’aime beaucoup l’écriture de Maureen Johnson, qui est hyper entrainante et originale. Elle a son univers à elle et je trouve qu’on le retrouve dans chacun de ses romans. Ensuite les personnages principaux qu’elle crée sont toujours atypiques, extrêmement attachants, souvent drôles, intelligents et souvent on a très envie de devenir amis avec eux. Ici, l’héroïne principale s’appelle comme je vous l’ai dit précédemment, Ginny. Elle a été très affecté par la mort de sa tante, mais ce message avec ces enveloppes va lui donner envie de partir sur les traces de ces enveloppes et quelque part sur les traces de sa tante. Sa tante était une artiste qui a beaucoup voyagé et qui était pour le moins originale. Ginny lui fait totalement confiance et je pense que très peu de personnes auraient le courage de partir quasiment les yeux fermés en faisant confiance à un membre de sa famille décédée. En effet, Ginny habitant aux Etats Unis, doit se rendre en Europe, sans appareils électroniques ni argent ni aucune aide pour les langues étrangères, sa tante s’est occupée de tout… Le voyage que Ginny va entreprendre va lui apprendre beaucoup de choses, que ce soit sur sa tante mais surtout sur elle même. Elle était assez timide en partant et se rend compte qu’elle a évolué grâce à ce formidable périple en Europe. Ginny est quelqu’un de très attachant déjà, mais surtout plutôt drôle et curieuse. Elle a envie de comprendre pourquoi sa tante lui a laissé toutes ses enveloppes, pourquoi elle ne lui avait jamais rien dit sur tout les gens que Ginny va rencontrer à travers l’Europe et surtout pourquoi Est-ce que lui elle ne lui avait pas dit qu’elle était malade… Ginny fait partie de ces personnages qui ne sont pas extraordinaires, elle n’a pas de super pouvoir mais pour moi elle fait partie de ces personnages qui quelque part nous marquent d’une façon ou d’une autre.

Les autres personnages sont eux aussi formidables. Je ne vous en parlerais pas ici au risque de vous spoiler par contre prenez garde dans la critique de la suite…

Que dire de plus sur ce bouquin à part que c’est un livre qui incontestablement nous donne envie de voyager, de recevoir des petites enveloppes bleues pour partir tel un aventurier à la rencontre de quelque chose de pas si inconnu… Un livre qui m’a marqué et que je relis souvent parce que l’écriture est vraiment chouette, parce que l’idée du roman est génial, parce que j’adore Maureen Johnson, parce que c’est un bon livre pour la jeunesse, parce qu’il se lit vite, parce qu’on a l’impression de découvrir avec l’héroïne des villes et parce que l’on ne s’ennuie jamais ♥

Parlons ensuite du tome 2:

Ginny pensait que tout était fini, qu’elle n’entendrait plus jamais parler de petites enveloppes bleues. Sauf que c’était avant de recevoir un message d’Oliver en Angleterre qui serait en possession des enveloppes… Une nouvelle aventure l’attend en Europe où cette fois ci elle ne sera pas seule…

J’essaye de ne pas trop en dire pour ne pas spoiler ceux qui parmi vous n’aurait pas lu ces livres mais c’est difficile. J’ai du attendre trois ans avant de pouvoir enfin savoir ce qui allait arriver à Ginny, ce que lui réservait la dernière petite enveloppe…

Elle va donc retourner en Angleterre pour rencontrer Oliver. Il impose quelques conditions mais Keith (attendez quelques secondes je vous le présente juste après) n’est pas d’accord et s’invite dans le voyage avec une amie à lui Ellis. Ils vont donc partir tous ensemble dans cette dernière aventure sur les traces de Tante Peg.

Alors parlons de Keith, pour ne pas trop en dire, je vous dirais que Keith et Ginny se sont rencontrés dans le tome 1 en Angleterre d’une manière un peu particulière et que Keith est un curieux personnage… Et Oliver également! Ces personnages vont comme on s’en doutez vivre pleins d’aventures, et même si la plupart du temps ils nous font sourire, il y a un moment très beau et émouvant à la fin…

Maureen Johnson a réussi à garder dans le tome 2 tout ce que j’ai aimé dans le tome 1 c’est à dire l’originalité, les voyages, les personnages originaux et attachants avec des passages drôles, d’autres un peu plus touchants bref une réussite!

Pour conclure cette critique je dirais que les deux livres sont super autant du point de vue -de l’intrigue -des personnages -des lieux où se déroulent l’action et – du rythme du récit.

Marine 🙂

Quelques citations du tome 1 pour vous donnez encore plus envie de lire 13 petites enveloppes bleues et sa suite

J’ai aussi décidé de faire ce que tu n’as jamais réussi à faire. Mais je sais que tu aurais aimé y parvenir… Je rentre à la maison.

 

Tu as inventé ce formidable jeu. Tu m’as fait venir ici, tu m’a fait faire toutes ces choses que je n’aurai jamais faites sans toi. Et même si tu me disais quoi faire, c’était à moi d’y parvenir. J’ai toujours pensé que je ne pouvais agir qu’avec toi, que tu me rendais plus intéressante. Mais il faut croire que j’avais tort. Honnêtement, il m’en a fallu des tripes, parfois. Tu aurais été fière de moi. Je suis toujours la même… J’ai toujours du mal à parler, parfois. Je fais des choses incroyablement stupides au mauvais moment. Mais, au moins, je sais de quoi je suis capable maintenant.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s